Informations techniques

Nous utilisons et favorisons les ressources et les mécanismes de régulation naturelle de l’écosystème viticole ainsi que les pratiques agricoles non polluantes. Cette lutte implique une bonne connaissance des maladies de la vigne, une observation rigoureuse du vignoble et, permet dans ces conditions, de réduire de façon importante le nombre des interventions.

C’est ainsi que nous voyons réapparaître un milieu équilibré avec une diversité de faune et de flore très importante, comme notamment, des prédateurs naturels des acariens. En pratiquant l’effeuillage autour des raisins, des rognages plus hauts et l’enherbement des vignes, nous avons amélioré l’état sanitaire et la maturité de nos raisins.

Nous avons affiné nos interventions œnologiques pour préserver la qualité de nos vins.

Chaque parcelle est vinifiée séparément. Leurs traitements, toujours dommageables à la qualité, sont peu importants, notamment grâce à des élevages longs, suivis d’une filtration avant mise en bouteilles.

Nous procédons également à de rigoureuses sélections pour les Grands Crus et les Vendanges Tardives.

Nous cherchons dans différentes directions les moyens d’améliorer notre travail : œnologie et viticulture en agriculture biologique et progrès scientifiques (notamment les études sur le renforcement des défenses naturelles de la vigne).

Viticulture

Enherbement contrôlé tous les 2 rangs. L’implantation de couverts semés temporaires permet d’améliorer la fertilité physique et biologique du sol. Labour à la roto bêche du second rang, qui sera par la suite enherbé avec du seigle. Taille en guyot double monté. Toute la végétation est palissée sur une hauteur de 2 mètres soutenue par 5 fils inox. Epamprages et rognages mécaniques et manuels dans les parcelles inaccessibles. Traitements en culture biologique et utilisation de la confusion sexuelle.

Rendements

Notre rendement moyen sur 7 ans est inférieur à 60 hl/ha.

40 à 50 hl pour les Grands Crus Kirchberg, Altenberg et Osterberg, les lieux-dits et les vieilles vignes. 60 hl pour la qualité Réserve qui est généralement issue de jeunes vignes.

Vendanges

Contrôle de maturité, dégustation des raisins, vendanges manuelles.

Deux tris sont nécessaires pour certains millésimes des « Grands Crus », « Vieilles Vignes » et « Vendanges Tardives » qui peuvent se prolonger jusqu’à mi-novembre.

Vinifications

Pour les vins blancs

Cueillette par cépage et différents terroirs. Transport par comportes de 150 kg de la vigne au pressoir. Les raisins sont acheminés entiers au pressoir, par tapis roulant, pour l’ensemble de la production et le pressurage s’effectue dans les 2 heures qui suivent la cueillette (pressoir pneumatique).

Débourbage statique naturel durant 24 heures, à la température de 10°. Fermentation sous contrôle de température aux environs de 20°C pendant 6 semaines ou plus, dans des foudres de capacité de 50 hl et de cuves en inox. En fin de fermentation : soutirage.

Les « Grands Crus », les « Lieux dits » ainsi que les « Vieilles Vignes » reposent sur lies fines jusqu’au mois de mai, et certaines années jusqu’au mois de septembre, à une température régulée de 10°C.

Elevage pendant 8 à 11 mois en foudres pour les qualités « Grands Crus » et « Vieilles Vignes ».

Elevage de plus de 8 mois en barriques sur lies fines pour le Pinot Auxerrois et le Pinot Gris OPTIMUS.

De juin à septembre, le vin subira une filtration stérile sur plaque cellulose suivie d’une filtration sur membrane pour ensuite être mis en bouteilles.

Pour les vins rouges

Le Pinot Noir est égrappé à 100%, puis encuvé pour une fermentation de 15 jours environ. Après un léger soutirage, le Pinot Noir Rouge Barrique sera élevé en barriques de bois de chêne de l’Allier pendant 12 mois, puis mis en bouteille sans filtration après 2 soutirages. Le Pinot Noir OSMOSE sera élevé en barriques neuves pour 30% du volume. Pour les 70% restants, l’élevage se fera dans des barriques de 1 et 2 années.

Page suivante >